30 000 étudiants algériens inscrits dans les universités françaises

Les Algériens représentent 12% de la totalité des titres de séjour délivrés en 2017 en région d’Ile-de-France. C’est en tout cas ce qu’ont révélé des chiffres avancés par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) de cette région.

Sur un total de 96 000 titres de séjour délivrés en 2017 en Ile de France, 11 613 ont profité à des Algériens, suivis des Marocains (8 012), des Chinois (7 290), des Tunisiens (6 604) et des Maliens (3 383).

Ces cinq pays représentent en effet 40% des bénéficiaires de résidence légale en France, tandis que les Maghrébins à eux seuls représentent 28% des bénéficiaires.

D’après la même source, le plus gros nombre de titres de séjour en Ile-de-France ont été attribués à des ressortissants africains (54%), pour la plupart des francophones.

Selon toujours ce même Institut, l’immigration familiale en Ile-de-France est composée à 68% d’Africains, provenant essentiellement du Maghreb et des pays francophones.

En vérité, l’immigration familiale n’est attribuable que de 35% de la totalité des titres accordés dans la capitale (Paris), tandis qu’elle représente six titres sur dix dans la banlieue, notamment en Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne.

Les étudiants algériens comptent parmi les étudiants les plus présents dans l’Hexagone, soit 30 521 en 2018, contre 26 116 en 2017.

Source : ici

PARTAGER