Chapelet de malédictions


Maudit soit ce patriotisme qui me laisse encore prisonnière dans un tel pays !

Maudit soit mon attachement à un pays pareil… un pays qui dévore sa progéniture toute crue…

Maudite soit la race de ces citoyens qui, sous prétexte de revendiquer des droits, bloquent leurs concitoyens au lieu d’aller bloquer ces ignobles gouvernants responsables de leurs problèmes, qui refusent d’écouter leurs doléances, et qui font exprès de les pousser au désespoir au point d’en arriver aux actions les plus extrémistes !

Vous souffrez au quotidien et les autorités font la sourde oreille ? Votre lutte et vos revendications sont donc légitimes et elles sont les bienvenues. Mais que vous ont-ils donc fait vos concitoyens pour que vous leur fermiez ainsi les routes ?? Vous croyez donc que c’est en procédant de la sorte que vous allez interpeller ces indignes responsables et alerter l’opinion publique sur votre cause ?

Que toutes les malédictions tombent sur une protestation pareille où le conflit se déplace de Citoyens contre Pouvoir vers Citoyens contre Citoyens ! Peuple contre Peuple ! C’est en cela que consiste votre militantisme ? Permettez-moi donc de cracher sur un militantisme pareil ! Les véritables militants se sacrifient pour leurs concitoyens, ils savent cibler leur ennemi et situer les responsables de leurs malheurs… Tandis que nos bandits de grands chemins dirigent leurs actions criminelles contre leurs frères en citoyenneté au lieu d’affronter vaillamment leurs bourreaux confortablement installés dans leurs bureaux surchauffés et applaudissant ces manœuvres fratricides devenues monnaie courante sur nos routes ! Ils ne pouvaient rêver mieux ! Et vous leur avez offert sur un plateau la meilleure victoire qu’ils puissent espérer sur ce peuple inerte et résigné : la victoire par le « diviser pour régner ».

Lorsque, en tant que citoyen conscient et militant, vous faites face au pouvoir, à ses sbires ou à sa police, votre colère est légitime, et votre hargne, et votre hostilité, et votre rébellion… Mais quand votre vis-à-vis n’est autre que votre propre concitoyen ?????? Que pourriez-vous faire, pacifiste que vous êtes ?? Lui parler ? Il est violent. Tenter de le convaincre ? Il est déterminé à aller jusqu’au bout de sa violence. Forcer son barrage ? Vous allez vous retrouver en train de brûler à l’intérieur de ses pneus, ou avec votre véhicule caillassé au cas où vous échapperiez aux flammes très citoyennes de leur enfer.

L’insulter ? Vous recevrez un chapelet d’injures de la part de tous les autres très citoyens bloqueurs. Lui taper dessus ? Il vous rendra le coup, et tous les autres s’y mettront et les choses vont dégénérer en guerre civile !!! Et qui est le gagnant dans tout cela ? Essayez SVP… faites juste l’effort d’imaginer l’espace d’une seconde ce pouvoir criminel et intelligent (oui oui je le lui concède) qui ricane de loin, qui applaudit… qui fait la fête… !

D’ailleurs tout le monde l’aura remarqué : à côté de chaque localité bloquée se déploient des barrages de police, de gendarmerie, de l’armée, des extraterrestres… Tous les corps constitués de l’Etat sont sur le pied de guerre H24 et ils sont déployés partout en Kabylie… c’est à croire que la région est en pleine guerre nucléaire !! Mais, curieusement, quand des hordes de non-citoyens commettent un crime d’une ampleur aussi effroyable que celui de bloquer des routes nationales entières et de porter atteinte au droit de libre circulation garanti à tous les citoyens… ces augustes corps constitués deviennent subitement invisibles, ils laissent faire et ils ne bougent pas le moindre doigt !!
Tirez-en donc les conclusions qui s’imposent !

Ces citoyens bloqueurs de routes sont de vrais criminels, et ne me dites surtout pas que Allah ghaleb ils manquent de formation et d’encadrement et qu’ils n’ont pas le choix… Non, nous avons toujours le choix ! A-t-on besoin de diplômes ou de formation politique pour savoir que quand on bloque les routes on ne fait que mettre en danger la vie de centaines de milliers de routiers, obligés d’emprunter des sentiers montagneux inconnus, et de pauvres citoyens, livrés à tous les risques sur ces routes non sécurisées où règnent le chaos et la loi du plus fort ?? A-t-on besoin d’être universitaire ou intellectuel pour savoir que ce genre d’actions est plus au service du pouvoir que de la cause qu’on défend ?

Savez-vous qu’il y a déjà eu par le passé des accidents graves dus à ces blocages ? Des conducteurs obligés de prendre des routes serpentant à travers des montagnes qu’ils ne connaissent pas… des véhicules qui ont failli à plusieurs reprises tomber dans des ravins tant la circulation est saturée, tant la nervosité des conducteurs a dépassé les limites du supportable… Et toutes ces jeunes filles rentrant tard chez elles et livrées à tous les risques d’agressions, de viols… et toutes ces personnes âgées refoulées aux barrages et exposées à tous les dangers vu leur vulnérabilité… et toutes ces femmes enceintes qui risquent de perdre leur bébé rien qu’en suppliant (avec toute la terreur qui s’ensuit) les bloqueurs de les laisser passer… et tous ces étudiants qui ratent cours et examens…………… Toute une population qui souffre le martyr et tout le monde reste spectateur !

Cette situation désastreuse dure depuis de longues années et personne ne se mobilise pour y mettre fin ! Ni société civile, ni partis politiques, ni associations, ni chefs d’entreprises, ni travailleurs, et ni les élus… Où sont donc ceux qui disent qu’ils ont été élus dans ces communes restées l’état précaire pour être au service du citoyen ? Toute une wilaya bloquée ainsi chaque jour et vous continuez à dormir tranquilles ? Nous vous entendons chaque jour déplorer le fait que les commis illégitimes de l’Etat, wali et chef de Daira, vous empêchent d’accomplir convenablement vos fonctions d’élus et vous mettent les bâtons dans les roues… Est-ce vrai ? Est-ce faux ? N’avez-vous aucun compte à rendre à ceux qui vous ont élus ? Ne pouvez-vous rien entreprendre comme actions salutaires pour notre wilaya martyre et sauver ce qui peut encore l’être ?? Ne pouvez-vous pas sortir de vos bureaux et vous solidariser de manière efficace avec ces citoyens violents et faire cesser ces pratiques honteuses ? Et tous ces chefs d’entreprises et propriétaires d’usines dont on n’a jamais entendu une réaction ?? Comment se fait-il que l’économie de toute une wilaya soit paralysée et que jamais à ce jour nous n’avons assisté à une mobilisation de leur part pour contrer ce phénomène ? Je ne les comprends pas… vraiment pas ! Moi qui ne suis qu’une petite enseignante, et je déplore des dommages pédagogiques énormes, et je pleure pour mes étudiants, pour un cours, pour un TD raté… Je suis ahurie quand je me mets à imaginer les pertes des entreprises qui pourraient se chiffrer en milliards ! quand je revois les images de tous ces containers et semi-remorques stationnés à longueurs de dizaines de kilomètres… Je suis curieuse de savoir à combien peuvent s’élever les déficits et les préjudices lorsque les marchandises ne sont pas livrées, les matières premières ne sont pas reçues, les travailleurs s’absentent ou arrivent en retard… ? Tout cela n’est rien pour les chiffres d’affaires de ces entreprises et pour notre économie ? A ce point plus rien n’a d’importance dans cette nation qui mérite mieux ??

Y a-t-il un autre pays dans le monde où on assiste au spectacle de citoyens dressés contre d’autres citoyens ? Les seuls cas que je connaisse sont ce qu’on appelle les « guerres civiles » ou peut-être encore les guérillas urbaines dans les pays où sévissent les narcotrafiquants… A part cela jamais je n’ai entendu parler de pratiques aussi déshonorantes et absurdes !
J’ai commencé ce texte en maudissant mon patriotisme et cette lâcheté qui m’empêche de plier bagages pour aller vivre sous ces cieux où la dignité humaine est respectée et où j’ai tous les moyens de m’installer et de réussir… Sauf que ce ne sont pas les moyens qui manquent pour partir, mais le cœur ! S’il y a une force qui me retient encore ici c’est bien cet amour voué à ce pays qui nous a été légué par nos anciens mais dont nous ne savons apparemment pas prendre soin !

Sabrina Zouagui

PARTAGER