Alger : douze tonnes de jus en poudre de marque « Amila » retirées du marché

L’affaire est vraisemblablement prise très au sérieux par les pouvoirs publics. Au moins douze tonnes de jus en poudre de marque « Amila » ont été retirées du marché de la wilaya d’Alger par les services de la direction locale du Commerce.

La direction a agi, selon Ennahar, suite à des instructions du ministère de tutelle. Ce dernier a sollicité une batterie d’analyses dont les résultats lui seront parvenus probablement prochainement. Le but étant de savoir avec exactitude si ce produit est véritablement dangereux pour la santé.

Entre temps, le ministère du commerce à procéder à la fermeture de l’usine du groupe Promasidor qui produit les jus « Amila ». Basé à Boufarik, dans la wilaya de Blida, le même groupe produit également le lait en poudre « Loya », le frommage « Le Berbère », le chocolat en poudre « Twisco » ainsi que  « Cowbell ».

Vendredi dernier, la direction de l’Education de la wilaya d’El Bayedh a, dans une note, réclamé le lancement d’une campagne de sensibilisation pour les mettre en garde les élèves contre ce jus. Après des analyses effectuées, il a été conclu qu’il contenait des alcaloïdes de type « pyrazole ».

Avant-hier, c’est l’eau minérale de marque Texenna produite dans la wilaya de Jijel qui a fait l’objet d’une campagne. Le maire de Kheiri Oued Adjoul, dans la même wilaya, a en effet appelé les citoyens à ne pas consommer, ni acheter cette eau produite en date du 16/11/2018. D’après le document émis, des particules non encore identifiés sont visibles à l’œil nu.

 

Source : cliquer ici

PARTAGER