Farid Bedjaoui obtient la nationalité libanaise

Revoilà Farid Bedjaoui. Le sulfureux homme d’affaires algérien, qui est poursuivi en Italie et en Algérie, dans le cadre de l’affaire Sonatrach-Saipem, vient d’obtenir la nationalité libanaise.

Selon le quotidien libanais L’Orient Le Jour, le neveu de l’ancien ministre des Affaires étrangères Mohamed Bedjaoui fait partie des récents heureux bénéficiaires de la nationalité libanaise. « Parmi les personnes concernées par le nouveau décret de naturalisation qui fait polémique figure un homme d’affaires algérien, Farid Bedjaoui, au cœur de diverses enquêtes pour corruption présumée en Algérie, en Italie et récemment au Canada », écrit le quotidien libanais.

M. Bedjaoui vivait jusqu’en 2014 à Dubaï, où ses enfants en âge scolaire fréquentaient le Lycée français Georges Pompidou, avant de quitter l’émirat en milieu d’année scolaire ».

Né en Algérie en 1969, Farid Bedjaoui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par la justice italienne dans le cadre de l’enquête sur le scandale des pots-de-vin que Saipem aurait versé à des responsables algériens pour obtenir des contrats avec Sonatrach. Il est considéré comme un proche de l’ancien ministre de l’Énergie Chakib Khelil.

 

Source : ici

PARTAGER