HOMMAGE AUX FEMMES

La femme est un autre soi-même et un ami, non un meuble de ménage. Si les femmes ne faisaient pas partie de ce bas monde, il y a beau temps que je n’en ferais plus partie moi-même.
Les femmes sont comme les roses ; leur belle fleur, une fois épanouie, tombe dans l’heure même, et aussi ils sont les fleurs de la vie, comme les enfants en sont les fruits ,alors a nous tous respecter les droits de la femme.
Le contraire de cette injustice serait donc la justice, qui consisterait pour chaque classe – celle de l’homme d’affaire, celle du militaire auxiliaire, celle du gardien – à exercer ses propres activités dans la cité c’est cela qui rendrait la cité juste.
Une cité semblait précisément être juste quand les trois groupes naturels présents en elles exerçaient chacun sa tâche propre, et elle nous semblait modérée, ou encore courageuse et sage, en raison d’affections et de dispositions particulières de ces mêmes groupes.
A mes yeux, toute femme mérite le respect .Et j’abhorre tous ceux qui ne savent traiter
Leurs mamans ou leurs filles, leurs amies, leurs amantes. Qu’à travers le mépris ou de façon blessante.

La femme est un totem et son corps est sacré. Ne serait-ce que parce que c’est là que la vie naît .Et quelque soit son âge, ses choix ou ses envies,
En respectant la femme, on vénère la vie.

A mes yeux, de son corps, chaque femme est un temple. J’aimerais pour cela servir un peu d’exemple. Maltraiter une femme, c’est venir profaner
Ce que la création a fait de plus sacrée.

Respect, et salutation distinguée à vous les femmes

 

 

Dr Ismail GUELLIL

PARTAGER