Il y a urgence d’organiser une transition sans Bedoui et Bensalah!

Il y a urgence d’organiser une transition sans Bedoui et Bensalah!
 
L’analyse la plus élémentaire de l’évolution de la dynamique citoyenne impulsée le 22 février fait ressortir qu’aucune normalisation de la situation n’est possible sans une transition consensuelle qui ne dépasserait pas les 6 a 8 mois.
Le mouvement citoyen ayant atteint le point de non retour, il est impérieusement nécessaire de se délester du gouvernement Bedoui puis de Bensalah, pour faciliter la transition et la mise en oeuvre des mécanismes devant garantir une présidentielle libre et transparente.
L’ANP qui dispose de l’autorité régalienne, doit veiller à ce cette transition parvienne à bon port, pour favoriser une rapide décantation qui préserve la stabilité du pays.
Ceux qui continuent à pinailler en débitant des inepties sur les plateaux de tv, ne sont pas conscients de l’urgence d’une solution. Plus on retarde l’échéance, plus la situation se corse.
Nous devons conjuguer nos efforts pour sortir l’Algérie du guêpier.
Belaid Benamar
PARTAGER