Kameldine Fekhar avait déclaré : « « On a programmé ma mort »!

Me Salah Dabouz, avocat de Fekhar:

« Sa mort était programmée. Quand je l’ai vu mercredi passé, il avait déjà commencé à perdre la mémoire mais il m’avait quand même reconnu. Il m’avait fait cette déclaration : « On a programmé ma mort ». Et je l’ai dit dans des vidéos que j’ai postées sur ma page (Facebook).

Cela fait trois semaines que je fais des vidéos où je dis qu’il est très maltraité et il n’est pas pris en charge convenablement par le corps et paramédical du pavillon carcéral de l’hôpital de Ghardaïa. D’abord, il était en détention de façon arbitraire et je ne cesse de lancer des accusations depuis ce matin. J’accuse le procureur général de Ghardaïa d’avoir causé la détention arbitraire de Kamel Eddine (Fekhar), laquelle a conduit à sa mort. Et j’accuse le juge d’instruction de la 1ère chambre d’avoir ordonné la détention de Fekhar avant même d’avoir examiné son dossier. C’est Fekhar qui me l’avait dit, et donc d’être la cause de son décès.

PARTAGER