L’Algérie s’apprête à expulser 105 terroristes maliens

L’Algérie s’apprête à expulser 105 terroristes maliens qui ont été arrêtés, jugés et condamnés par la justice pour des actes liés à l’activité terroriste, rapporte lundi le quotidien national el Watan citant une source sécuritaire.

Ces terroristes maliens « ont été arrêtés dans cinq wilayas du Sud du pays et faisaient partie d’un vaste réseau chargé de la mise en place d’une base-arrière sur le territoire algérien pour les groupes armés activant au Nord du Mali, notamment Ançar Eddine qui avaient pour mission de créer de nombreuses cellules sur le territoire algérien et en faire une base-arrière à leurs activités terroristes », ajoute le quotidien El Watan.

 Ces terroristes « sont en rétention administrative et ne peuvent être reconduits à la frontière en raison de leur statut de personnes dangereuses qui doivent être rapatriées sous bonne escorte »,  précise-t-on de même source.

Selon El Watan, l’Algérie « est obligée de les rapatrier par avion jusqu’à Bamako, après concertation avec les autorités consulaires maliennes à Alger », affirmant que « la décision de les renvoyer au Mali a été prise dans le cadre de la convention d’entraide judiciaire algéro-malienne ».

Le plus grand nombre de ces terroristes, parmi lesquels figurent des responsables connus et recherchés pour leurs activités criminelles dans la région du Sahel, « ont été arrêtés dans les wilayas de Tamanrasset, Adrar, Illizi, Ghardaïa et Alger », explique le journal, ajoutant que « le  démantèlement de ce réseau ayant été possible grâce à des informations fournies par des terroristes repentis qui activaient au nord du Mali ».

Le journal a rappelé que la région montagneuse de Tamanrasset qui partage une longue frontière avec le Mali « est confrontée au fléau de la contrebande et de l’immigration clandestine et du terrorisme ».

Lire l’article de la source

PARTAGER