Le système tentera de passer en force son élection en octobre 2019, face à un peuple déterminé!

Tout comme a été annoncé il y a près de deux semaines par Relais Médias, l’élection présidentielle du 4 juillet a été annulée.

Mais attention ce n’est pas une annulation au sens propre, mais un report de cette échéance, tout en maintenant le même dispositif, les mêmes personnes du système.

Ces élections selon, nos sources, seront organisées avant le 20 octobre prochain. A moins qu’il y ait un véritable équilibre de force, le système se prépare à faire passer ces élections avec un coup de force. Autrement, une tentative de coup d’Etat contre la volonté populaire, pour sauver et maintenir le système. Autrement, le système rejette toute idée de changement radical en Algérie, il veut imposer un changement de façade, faire noyer le pauvre peuple dans des illusions et faire renaître une nouvelle dynastie de ce système en place depuis le coup d’Etat contre l’indépendance en 1962.

©MOHAMED MESSARA/EPA/MAXPPP – epa07493482 President of Algerian Council of the Nation (upper house of parliament) Abdelkader Bensalah attends a joint parliament session at the Palais des Nations in Algiers, Algeria, 09 April 2019. Algerian lawmakers of the two houses of the Parliament, the Council of the Nation and the People’s National Assembly, held a joint session and named Bensalah as interim president after the resignation of Abdelaziz Bouteflika on 02 April. According to constitutional rules, Bensalah will assume a 90-day interim presidency. EPA-EFE/MOHAMED MESSARA

Ce système n’est pas près à partir. Il sait qu’il va perdre beaucoup, mais surtout il a peur des poursuites et des comptes qui leur seront demandés dans une nouvelle Algérie, juste, progressiste et moderne.

Selon nos sources, en ce moment il ya de terribles magouilles et batailles entre différents clans de ce même système. Ils ne se sont jamais parvenu à dégager un homme de consensus comme candidat du système, lequel ils vont élire par la force, les tricheries et tous les autres moyens de fraudes que seul le système en Algérie en possède.

C’était beaucoup plus ce problème qui a contraint le système à prolonger cette échéance et non l’annuler. Autrement, dans leur logique, ils sont prêts à passer au coup de force au grand jour et faire plonger le pays dans l’inconnu en vue de maintenir leur régime.

Mais ce système se trompe d’époque et d’adversaire. Ils n’ont pas affaire à une région, à des partis politiques, à un ensemble de wilayates, mais ils ont affaire à tout un peuple. Oui ce peuple est très éveillé, très politisé et surtout très déterminé à en finir avec cet enfer sur terre.

Personne ne peut supporter de continuer à vivre sous ce régime ou dans quelque chose qui lui ressemble.

L’arme la plus absolu qui était entre les mains de ce système depuis son coup d’Etat de 1962, n’était pas l’armée du peuple qu’’il utilisait pour se protéger, mais l’ultra monopole dans la communication et l’empêchement de toute activité politique ou autre qui ne s’inscrit pas dans sa logique.

Avec l’évolution l’on assiste à l’arrivée des nouvelles technologies d’information et de communication. c’est cette révolution à travers l’internet et particulièrement les réseaux sociaux qui sont en train d’affaiblir les régimes tyranniques et leur font perdre le contrôle.

 

De nos jours, 40 millions d’Algériens se sont convertis en journalistes, en hommes politiques, en meneurs et en activiste, grâce à facebook et Youtube. Donc le système est prit de vitesse et il est difficile pour lui de gagner cette bataille qui l’oppose à tout un peuple.

 

Oui ce peuple déterminé, qui a trop supporté, qui a trop consenti, a décidé de mettre un terme à cette mascarade de 57 ans et imposer sa souveraineté et recouvrer son Algérie.

Le système sait très bien que la bataille est presque perdu d’avance pour lui, mais il  sera tenté de jouer sa dernière carte; celle d’un coup de force, d’un ultime coup d’Etat contre le peuple, contre la liberté et contre la dignité des algériens.

Là aussi, nous pouvons lui garantir son échec, car il aura affaire au peuple et les institutions qu’il va charger pour réprimer et tenter de réduire au silence sont celles du peuple avant tout.

Il n y a aucune force au dessus de celle du peuple et aucune voix ne pourra retentir au-dessus de celle du peuple.

 

L’Algérie moderne, libre, du Vivre ensemble et réconciliée avec elle – même verra le jour et le film de ce système sera terminé avant la fin de cette année.

 

Pardon et Gloire pour nos martyrs

Vive le peuple

Le Peuple triomphera!

 

Relais Médias.

 

PARTAGER