« N’ayez aucun doute, la victoire est au bout du chemin »!

Par Yahia Bounouar

Les manifestations massives du jeudi, jour de la fraude et du vendredi, jour du rejet, le tout devant la presse mondiale ont définitivement enterré l’élections bidons des généraux. Les pays occidentaux ne peuvent même pas envoyer des félicitations de crainte de se mettre à dos leurs opinions publiques. Le monde entier a assisté, médusé, à une fraude incroyable. Les élections ont eu lieu quasi exclusivement dans les médias à la botte des généraux ; des vidéos anciennes trafiquées par ci, des soldats en tenues civiles dans quelques bureaux par là, des images retransmises plusieurs fois en changeant le nom des villes, bref une mascarade totale pendant que des millions d’algériens manifestaient gaiement leur rejet.


Ils ont eux-mêmes creusé le trou dans lequel ils se trouvent aujourd’hui. Evidemment, ils sont furax mais c’est ainsi. ils voulaient à tous prix montrer au monde qu’ils étaient capables d’organiser des élections à peu près correcte et le peuple algérien en a décidé autrement. Il a saisi l’occasion pour démasquer leur turpitudes, leur incompétence crasse, leur pratiques d’un monde révolu qui n’existe que dans leur petits cerveaux déconnectés des réalités du monde d’aujourd’hui. Ils ont joué et ils ont perdu. Alors, alors, bien sur, ils reviennent à ce qu’ils savent faire : réprimer, arrêter, frapper, gazer, tabasser, intimider, menacer et la liste est longue. Mais c’est trop tard. trop tard. Le monde entier a vu, a compris et surtout a témoigné.
Ce régime est mort, il nous suffit de maintenir la mobilisation, de l’amplifier, si possible, et avant tout de garder la silmiya. Il n’a rien pu contre la silmiya depuis 10 mois, il a été battu, jeudi et vendredi dernier par la silmiya et on l’enterrera tous ensemble par la silmiya.
N’ayez aucun doute, la victoire est au bout du chemin.

PARTAGER