Nous « vendredirons et Gaid Salah a compris qu’il ne peut pas empêcher le processus !

La révolution se poursuivra avec la même intensité jusqu’à satisfaction des revendications. Nous « vendredirons » encore demain pour exiger le départ des 2B et l’interpellation de Said Bouteflika, Sellal, Ouyahia, Ghoul, Benyounes, Ould Abbes, Barkat et Saidani.

L’ANP est désormais convaincue qu’il faut agir vite pour dégager le système pourri et accélérer la transition comme préalable incontournable pour hâter la normalisation. Gaid Salah a compris qu’il ne peut ni empêcher ni retarder le processus. L’armée ne veut pas du tout cautionner cette impasse et Gaid Salah le sait. D’autant plus que le peuple demande que les personnalités civiles et militaires impliquées dans les affaires de corruption soient jugées et leurs biens mal acquis soient saisis .

Belaid Benamar

PARTAGER