Présidentielles-2019 : 32 candidats à la candidature dont 23 illustres inconnus en 48 heures !

Les candidats à la candidature pour l’élection présidentielle du 18 avril 2019 se bousculent au ministère de l’Intérieur pour retirer les formulaires de souscription individuelle. Selon un bilan provisoire du ministère, arrêté hier lundi  à 17 heures, il y a eu 32 lettres d’intention de candidature, soit neuf lettres d’intention émanant des présidents de partis politiques et 23 lettres d’intention introduites par des prétendants indépendants. Ces derniers sont d’illustres inconnus, à l’exception de Rachid Nekkaz qui est actif sur les réseaux sociaux.
Il s’agit de candidats inconnus qui n’ont aucune chance de voir leur candidature validée ou acceptée. Ils se sont présentés au siège du ministère pour retirer les formulaires et bénéficier d’une couverture médiatique, sachant que les chaînes TV privées font le pied de grue à l’entrée du Palais du gouvernement à l’affût des candidats à la candidature. Parmi ses candidats beaucoup de personnes qui se sont présentés pour se faire connaitre devant les caméras. Un candidat est venu avec toute sa famille, un autre est venu en taxi alors qu’un candidat est journaliste qui s’est présenté pour la seconde fois. La presse a enfin découvert la première candidate à l’élection présidentielle, une citoyenne simple sans appartenance politique. 
La loi organique n° 16-10 du 25 aout 2016 relative au régime électoral prévoit dans son article 142 que, outre les conditions fixées par l’article 87 de la Constitution et les dispositions de la présente loi, le candidat doit présenter soit une liste comportant au moins six cents (600) signatures individuelles de membres élus d’assemblées populaires communales, de wilayas ou parlementaires, réparties, au moins, à travers vingt-cinq (25) wilayas, soit une liste comportant soixante mille (60.000) signatures individuelles, au moins, d’électeurs inscrits sur une liste électorale.
Ces signatures doivent être recueillies à travers, au moins, vingt-cinq wilayas. Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être inférieur à mille cinq cents (1.500).
Les signatures sont portées sur un imprimé individuel et légalisées auprès d’un officier public. Lesdits imprimés sont déposés en même temps que l’ensemble du dossier de candidature, objet de l’article 139 de la loi organique relative au régime électoral, auprès du Conseil constitutionnel. Il s’agit de conditions que ces illustres inconnus ne pourront pas satisfaire.

PARTAGER