TOUS ENSEMBLE POUR UN AVENIR MEILLEUR

Soyons la « génération future » pour un avenir durable
Même sans espoir, la lutte est encore un espoir.

Alors a nous tous, réveillons nous, et globalisons les luttes pour globaliser l’espoir ! L’espoir est le pilier du monde. Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre. Et de rien laisser derrière lui c est comme tu na jamais exister !!!

Les gens qui parlent inutilement sans rien faire , au moins une qualité : ils ont le courage de ne rien faire. Mais Hélas leurs existences ressemble a une page blanche et un vécu inexistant …

Celui qui n’a pas le goût de l’absolu se contente d’une médiocrité tranquille et douloureuse…

Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres. Le courage est le prix que la vie exige pour accorder la paix, l’Amour, la Liberté, la Solidarité, La Fraternité, le Vouloir de bâtir, construire, un Développement base d’abord sur l’Humain
Essayons nous tous de préserver l avenir des générations présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs

DÉVELOPPEMENT

L’essence de toutes les religions révélées et le noyau des lois canoniques d’Abraham, Moïse, Jésus, Mohamed (SWS) Bouddha et des autres prophètes et philosophes sont que tous n’ont eu qu’un seul objectif : améliorer l’existence humaine à partir de l’état où elle se trouvait, puis la porter à un niveau de bien-être toujours plus élevé.

Ils ont tous voulu conduire l’humanité de l’ignorance à la connaissance, de la misère au bonheur et de l’injustice ou de l’oppression à l’amour et à la sympathie. Donc La responsabilité de l’homme envers lui-même, et pour les autres elle est pleinement engagée….

Ce noble hadith renvoie chaque musulman à ses responsabilités ; ainsi, personne ne peut prétendre n’être concerné que par ses propres affaires et nullement par celles des autres.

L’on est responsable d’autrui et l’on doit assumer tout manquement à ce sujet.

L’homme, légalement responsable (Mukallaf), lorsqu’il a conscience de sa responsabilité non seulement envers lui-même, mais aussi à l’égard de ceux dépendant de lui, il doit s’employer à protéger et à préserver ces derniers comme il le fait pour sa propre personne.
Cela favorise ainsi l’émergence d’une société saine et avancée dont les membres veillent à assurer l’essor de leurs administrés et à s’entraider pour l’intérêt et le bonheur communs.

Dr Ismail GUELLIL

PARTAGER