Ya hna, ya N’touma ! ou le duel décisif entre le peuple et le système !

Ya hna, ya ntouma !

Après près de 8 mois de révolution pacifique, nous entrons dans le cœur de la bataille. Nous savions depuis le début, et nous l’avons dit à maintes reprises que cela prendra du temps, qu’il fallait avoir le souffle long, la patience, le sang froid, l’analyse lucide et la détermination sans faille. Nous sommes dans le cœur de la bataille, avec des enjeux décisifs pour le destin de la nation. Les généraux livrent une bataille vitale pour eux. Imposer au peuple le prochain président, comme ils l’ont toujours fait, et à travers lui, régénérer le système et perdurer quitte à détruire le pays. De notre coté, il s’agit d’enterrer ce système, à l’origine de presque tous les malheurs du pays et sauver l’Algérie pour la mettre enfin sur les rails de l’avenir, pour nous et pour les générations futures. Cette bataille tourne autour de l’élection du 12/12. Ou les généraux arrivent à imposer le prochain président, et il sera pire que tous les autres de corruption, de cruauté et il disloquera le pays, ou nous empêchons cette mascarade et le régime tombera comme un fruit pourri.
Ya hna, ya ntouma, résonne et donne tout son sens à cette bataille du destin.
Ya hna, ya ntouma, la démocratie ou la dictature, la liberté ou la prison, le droit ou la corruption, la justice ou la hogra, l’avenir ou la harga. La bataille s’appelle « Ya hna, ya ntouma » !
Y.B

PARTAGER